Startcom, une agence de communication Web et création des sites web en Tunisie.

Ok, arrêtons un peu d’être égoïste. Votre but à vous c’est de rendre vos contenus visibles un peu partout sur le web. Mais Google alors, c’est quoi son but ? Lui, il est plutôt sympa avec les internautes. Ce qu’il veut, c’est indexer un max de pages et de sites web pour fournir les meilleurs résultats possibles pour chaque requête tapée par un internaute. Etape 1 du process : le big boss Google filtre les résultats en fonction des pages web qui parlent de la requête. Etape 2 du process : il classe ensuite ces pages web en fonction de leur pertinence pour l’utilisateur. Pas mal.

L’analyse sémantique en action

Google, il est fort. Son algorithme fait une analyse sémantique de votre page ou de votre site web, c’est-à-dire une analyse de ce que vous dites dessus. Et…TADAM, il arrive à savoir si l’univers de votre page est cohérent avec la requête tapée par Madame Michu localisée à Arpen-les-bains à 11h24. Si oui, il vous accorde une place plutôt pas mal dans les résultats de recherche de Mme Michu. Si non… C’est que vous avez merdé quelque part, et votre contenu sombrera pour toujours dans les abîmes du web. D’où l’importance d’avoir un site web bien référencé. Et ouais.

L’importance d’un site web bien référencé

Evoluer sur le web, c’est un peu comme faire les soldes, 365 jours par an (*vision d’horreur*). Autrement dit, vous êtes en compétition avec un nombre incalculable d’autres sites web pour rafler la meilleure audience. Et là vous avez beau être un chic type, pas de pitié. Parce qu’être mieux référencé que vos concurrents, ça vous servira à :

Augmenter la quantité de trafic vers votre site

Les réseaux sociaux, tout ça, c’est bien beau, mais il ne faut pas se leurrer. Ce sont avant tout les moteurs de recherche qui vous assurent une visibilité sur le web. Sans le SEO, vous êtes invisible, et pouvez dire adieu à votre grand rêve de conversions (bye bye). Au contraire, mieux vous êtes référencé, plus vous obtenez un taux de clic du tonnerre. Le récap’ en chiffres : 1ère position : 30% de taux de clic moyen / 2ème position : 15% / 3ème position : 7%, ETC.

Augmenter la qualité de trafic vers votre site.

En optimisant votre site pour les moteurs de recherche, vous travaillez aussi la pertinence des mots-clés, et la qualité de vos contenus. En mode super combo, quoi. Du coup, il y a plus de chances que les visiteurs trouvent ce qu’ils cherchent, donc que vous receviez du trafic qualifié.

Rassurer les internautes au sujet de votre site.

Bah oui, si Google vous propulse dans le top des recherches, ça veut dire que vous êtes important, populaire, que vous fournissez de la valeur. Vous avez trop la classe, du coup, les internautes sont rassurés sur la qualité des contenus qu’ils vont trouver sur votre site.

Autant dire que vous avez intérêt à carburer !

Et pour devenir le champion du référencement Tunisie, pas de secret. Google référence chaque page (donc chaque URL) sur 1 mot-clé. Donc, vous devez avant tout identifier quelle page doit être référencée sur quel mot clé. Et accessoirement, trouver des mots-clés qui envoient du lourd.

recherche les bons mots-clés sur lesquels vous positionner

Je vous vois venir. Vous vous dites que finalement, les mots-clés c’est bien beau, mais ça prend du temps pour des résultats pas franchement transcendants. *FAUX* L’optimisation de vos pages sur des mots-clés est essentielle pour acquérir du trafic qualifié vers votre site. Il est donc crucial de bien les choisir en fonction du thème abordé par votre contenu. Vous pouvez même optimiser vos pages sur deux mots-clés (à condition qu’ils soient cohérents et correspondent à la même volonté de l’internaute !). Votre objectif est de déterminer des mots clés à fort volume de recherche (= fort trafic), forte valeur business (= plus de conversions) et faible concurrence (c’est plus facile d’arriver en 1ère page). Vous devez penser mot-clé. Je dirais même plus : rêver mot-clé. Ok, maintenant c’est le moment de passer en mode concret. Préparez-vous, aiguisez votre crayon ou dégainez votre stylo 4 couleurs : voici comment BIEN optimiser vos pages sur un mot-clé.

Choisir au plus juste un mot-clé

1ère étape d’un référencement high level : les questions. Est-ce que les internautes vont trouver ce qu’ils cherchent si vous utilisez ce mot-clé ? Est-ce que cette requête sert les intérêts de votre entreprise d’une façon ou d’une autre ? 2ème étape : faites des recherches sur Google. Ok, cette étape ne casse apparemment pas trois pattes à un canard. N’empêche que de savoir quels autres sites sont référencés sur le même mot-clé, ça peut servir ! Ça vous permet de vous faire une bonne idée de la difficulté que vous aurez à vous positionner dessus. Plus c’est difficile, moins c’est valorisant de vous positionner. Logique. 3ème étape vers la plénitude absolue : l’analyse de mots-clés sur Google Adwords. Cet outil vous permet d’analyser le volume de recherches mensuel/mot-clé. Il vous propose aussi une liste de mots-clés similaires. Sinon, vous pouvez aussi utiliser la bonne vieille méthode du brainstorming entre collègues : parce que oui, les humains aussi peuvent avoir des idées pas mal.  4ème étape : Si vous voulez faire les choses à fond (et je vous le conseille), vous pouvez aussi tester la conversion du mot-clé vainqueur choisi grâce à une campagne Adwords.Une méthode au top pour mesurer le taux de conversion de votre mot-clé (on recommande un minimum de 200 à 300 impressions).

Choisir au plus juste un mot-clé

Et parce que je suis très gentille, voici un dernier conseil. En fait non, c’est THE conseil : Privilégiez les mots-clés de « longue traîne ». Ils sont plus précis, donc vous assurent un trafic plus qualifié tout en engendrant moins de concurrence (à vous la place de choix dans les pages de recherche) ! De 3 à 5 mots, ils correspondent en effet à des requêtes moins tapées par les internautes. Exemple de mot-clé de longue traîne : « Télévision Samsung LED 70cm HDTV 1000p ». Exemple de mot-clé pas du tout de longue traîne (concurrence puissance 10 000) : « Télévision LED ». Bon, avec tout ça, si tout va bien, vous devriez booster de façon drastique le référencement de vos pages web. Mais attention jeune padawan, l’apprentissage ne s’arrête pas là. Il vous faut encore apprendre comment bien optimiser le référencement de votre site. Grimpez dans le vaisseau, on est partis.